L’aspirine? Un médicament vieux comme le monde

L’aspirine? Un médicament vieux comme le monde

80 milliards de comprimés par an! Savais-tu que l’aspirine est le médicament le plus produit et le plus consommé dans le monde ?! 80 milliards d’aspirines par an, cela représente 40.000 tonnes de médicaments, soit le poids de 40.000 voitures!

Ce succès planétaire s’explique de trois manières:

  • Tout d’abord parce que l’aspirine a beaucoup d’utilités différentes
  • Ensuite, parce qu’elle est aussi vieillie que l’Humanité, ou presque!
  • Enfin, il y a aussi le fait que n’importe qui peut désormais en fabriquer car les brevets qui protégeaient les procédés de fabrication industrielle de ce médicament ne sont plus d’actualité depuis longtemps (quand une entreprise dépose un brevet pour une invention ou découverte qu’elle désire industrialiser, cela veut dire qu’aucune autre entreprise ne peut l’utiliser/la commercialiser pendant un certain temps. Ça peut aller jusque maximum 25 ans).

Faire tomber la fièvre et soulager le mal de dents

Comme tu le sais déjà, l’aspirine permet de soulager la douleur (effet analgésique) et de faire tomber la fièvre (effet antipyrétique). Mais grâce aux recherches scientifiques ces dernières années, lui a aussi découvert un tas d’autres vertus.

Sais-tu qu’aujourd’hui on l’utilise d’ailleurs pour prévenir de certaines maladie du cœur, pour soigner les personnes qui ont eu une attaque cardiaque ou un accident cardio-vasculaire. C’est parce que l’aspirine agit sur la circulation du sang. « Cela en fait aussi un atout pour traiter ou pour tenter d’éviter des problèmes annexes au diabète. Et les chercheurs pensent de plus en plus à elle pour prévenir des cas de cancer (du côlon) ou même pour essayer d’éviter certaines formes de démences chez des personnes âgées », explique la Fondation internationale de l’aspirine. Incroyable, non?

 

Découvre plus loin comment l’aspirine a été découverte et même des astuces beauté et pour la maison avec de l’aspirine !

Tu veux en savoir plus ? Alors clique ici.

Même les hommes préhistoriques l’utilisaient

Il faut dire que son invention ne date pas d’hier. Ce médicament existe depuis… des dizaines de milliers d’années! Il a été utilisé par nos ancêtres bien avant qu’on ne parle de médecine, de pharmacie, ou tout simplement… d’aspirine. On a découvert tout récemment, en analysant des fossiles de Néandertaliens belges et espagnols, que ces derniers, qui vivaient il y a 42.500 ans dans la province de Namur, se soignaient avec de l’aspirine. En réalité, ils utilisaient des plantes riches en composés chimiques qui ont finalement donné naissance à l’aspirine.

Comment le sait-on? Facile! Grâce à l’étude… du tartre de leurs dents (so fresh LOL!). En analysant le tartre des dents fossiles de Néandertaliens vivant en Belgique et retrouvés dans la grotte de Spy, (en province de Namur) mais aussi dans une grotte espagnole appelée El Sidron, les scientifiques ont pu identifier l’ADN des diverses substances que ces hommes préhistoriques avaient mâchonnées voici 42.500 ans. Ils ont ainsi pu reconstituer une partie de leur alimentation. Apparemment, à Spy, ils aimaient manger du rhinocéros laineux et des champignons. Les spécimens de El Sidron, dans le nord de l’Espagne, avaient plutôt un régime végétarien. Les chercheurs ont trouvé dans leur tartre de l’ADN de pignons de pin, de mousse, d’écorce d’arbres et de champignons.

Mais ils ont aussi identifié l’ADN de substances chimiques naturelles connues aujourd’hui comme étant les principes actifs (la partie active) de l’aspirine. Neandertal mangeait du peuplier, dont les bourgeons sont connus pour contenir des concentrations élevées d’anti-inflammatoires ou antalgiques appelés « salicine ». Cette salicine, une fois digérée par le foie (on dit: «métabolisée») se transforme en acide salicylique: un des composés de l’aspirine!

Mais comment la fabrique-t-on cette fameuse aspirine ?

Plus près de nous dans le temps, on retrouve d’autres usages de cet « acide » qui calme la douleur et la fièvre. Cette fois, ce sont les feuilles et l’écorce du saule blanc qui sont utilisées. On retrouve la trace de son usage au Moyen-Orient, en Egypte ancienne, en Grèce. Même Hippocrate, le père de la médecine, qui vivait 400 ans av. J.-C., l’utilisait. Il recommandait de donner aux femmes enceintes une préparation réalisée à partir de l’écorce de saule blanc pour soulager les douleurs lors de l’accouchement…

Il faut cependant attendre le 19e siècle de notre ère pour que l’utilisation des feuilles et de l’écorce de saule devienne plus scientifique et qu’on découvre les molécules réellement utiles dans ces végétaux.

En 1825, en Italie, Francesco Fontana, un pharmacien, isole le principe actif du saule blanc et le nomme « salicine ».
En France, quatre ans plus tard, un autre pharmacien, Pierre-Joseph Leroux, fait bouillir de la poudre d’écorce de saule dans de l’eau et obtient des cristaux blancs. Il les appelle « salicyline". A chaque fois, ce nom fait référence à « Salix », le nom latin du saule.
En 1835, un chimiste suisse cette fois, Karl Jacob Löwig, identifie encore la présence d’acide salicylique dans une autre plante: la reine des prés, encore appelée "spirée ulmaire".

Finalement, et après d’autres aventures, découvertes et manipulations diverses, c’est le chimiste allemand Felix Hoffmann, employé par la firme Bayer, qui trouve le moyen d’obtenir chimiquement de l’acide acétyle salicylique presque pur. Résultat, en février 1899, la société Bayer dépose la marque « Aspirin » pour ce composé. Ce nom est formé sur base du latin « a spiraea », qui signifie « qui provient de la spirée » (de la Reine des prés, donc). Le plus grand succès pharmaceutique moderne venait de naître!

La prochaine fois que tu auras de la fièvre, tu pourras donc dire merci aux hommes préhistoriques et à tous ces scientifiques qui ont créé ce médicament !

N-B : Sais-tu que les Néandertaliens, les chercheurs ont aussi retrouvé dans le tartre de leurs dents la signature ADN d’un autre composé naturel intéressant pour la santé: une moisissure appelée « Penicillium », un antibiotique naturel! Mais cela, c’est une autre histoire…

Astuces beauté et pour la maison !

Au-delà de son utilisation médicale, l’aspirine peut servir à plein d’autres choses :

Beauté :

  • Elle permet de nettoyer les impuretés sur la peau et a donc des propriétés exfoliantes pour éviter les points noirs et taches brunes sur le visage (écrase  comprimés d’aspirine et mélange cela à 60 ml d’eau et une cuillère à café de miel, et voilà ! Tu as un masque à laisser poser 15 minutes et rincer à l’eau tiède) ?
  • Booste tes cheveux colorés ! Si tu as fais une colo blonde et que celle-ci n’a pas bien fonctionné et viré au vert (surtout en été à cause du chlore de la piscine), ne panique pas ! Dissout 5-6 sachets d’aspirine dans un grand vert d’eau, applique cela sur tes cheveux et laisse poser 15 minutes avec de rincer et laver.
  • Adieu les boutons ! Ecrase un comprimé et mélange à quelques gouttes d’eau pour obtenir une pâte, applique cela sur tes boutons, laisse poser 10 minutes et rince à l’eau.
  • Tu as des pellicules ? Dissout 100 milligrammes d’aspirine dans un demi-verre d’eau et applique cela sur tes cheveux lavés et rincés. Ne nécessite pas de rinçage après.

Autres astuces :

  • Si on veut garder un bouquet de fleurs plus longtemps sans que les fleurs ne se fanent, on peut mettre 1 cachet d’aspirine dans le vase, on les conservera 2x plus longtemps car l’acide salicylique de l’aspirine nourrit les fleurs (cool pour maman ça !).
  • Si tu as une chemise ou blouse blanche, tu as sans doute remarqué que l’on attrape vite de vilaines taches jaunes de transpiration sous les aisselles qui sont difficiles à faire partir au lavage : écrase 2 comprimés d’aspirine que tu mélanges à quelques gouttes d’eau pour obtenir une pâte, frotte-là sur la zone, laisse reposer 10 minutes et passe au lavage. Et voilà, blanc comme neuf !

Et aussi petite expérience drôle à faire :

Laisse un commentaire

Tu as des remarques ou des commentaires? Alors complète ce formulaire.

Vous voulez travailler dans la chimie et les sciences de la vie?