L'avenir est dans les algues

L'avenir est dans les algues

Les algues te font certainement penser à des lanières vertes et gluantes provenant de la mer, ou encore à la feuille verte qui entoure certains sushis. Mais ces petites plantes marines, riches en éléments nutritifs, ne s'invitent pas seulement dans nos assiettes. Les algues servent également à fabriquer des médicaments, des produits de beauté et des biocarburants. Les algues sont donc utilisées pour de nombreuses applications. En France, un laboratoire spécialisé s'attache à étudier l'énorme potentiel des algues.

Mais tout d'abord, un petit rappel : qu'est-ce qu'une algue ?

Les algues regroupent un ensemble d'organismes simples qui utilisent la photosynthèse pour produire des glucides, mais qui ne font pas partie des « plantes terrestres ». Elles constituent en réalité un groupe très hétérogène d'espèces végétales vivant dans le milieu aquatique et n'ayant souvent entre elles que peu de caractères communs. Certaines espèces d'algues produisent une huile qui regorge de bienfaits pour notre peau. D'autres espèces sont utilisées pour leur pouvoir colorant. Certaines algues permettent même de régénérer des tissus osseux.

Toutes ces algues ont en revanche un point commun : elles se nourrissent de certaines substances présentes dans l'eau. Ce sont principalement les nitrates et les phosphates de la décomposition des végétaux et des déjections des animaux marins. Ces créatures vertes consomment également massivement du CO2. Les chercheurs français y voient un formidable potentiel pour l'avenir. 


Que font exactement ces chercheurs français ?

Dans leur laboratoire, qui s'étend sur 3 hectares, soit l'équivalent de 7 terrains de football, ils cultivent toutes sortes d'algues. Ces algues sont placées dans des tubes ou réservoirs fonctionnant en circuit fermé, afin de permettre aux scientifiques de contrôler les substances présentes dans l'eau, l'exposition à la lumière du soleil et l'apport de nutriments. Même la température peut être réglée au degré près. C'est indispensable quand on sait que certaines de ces algues sont introduites dans notre alimentation.

Au-delà des algues comestibles, certains composants sont également utilisés pour fabriquer des cosmétiques, des biocarburants et même de l'asphalte. Quel que soit le résultat, ces algues servent à la réalisation d'un produit fini révolutionnaire. Les biocarburants obtenus à partir d'algues sont en effet beaucoup plus respectueux de l'environnement que les actuels combustibles fossiles. Le plastique à base d'algues se dégrade plus rapidement que les plastiques utilisés aujourd'hui.

Pourquoi ne pas développer la culture massive d'algues ?

C'est effectivement une bonne idée. Mais les installations nécessitent énormément d'entretien. Il faudrait également employer de nombreux laborantins pour surveiller tous les paramètres. La production d'algues est donc très onéreuse par rapport à d'autres énergies vertes. Les chercheurs français espèrent dès lors pouvoir relier les unités de production d'algues à d'autres usines qui rejettent beaucoup de CO2 et d'autres substances nocives. Les algues disposent ainsi d'un apport constant en nutriments indispensables à leur croissance. Une collaboration avec l'industrie permettrait de rendre la culture d'algues moins coûteuse et serait bénéfique pour l'environnement. Une situation gagnant-gagnant !

Tu veux en savoir plus ? Alors clique ici.

Comment les algues deviennent-elles du biocarburant ?

Les biocarburants sont produits à partir de minuscules algues unicellulaires : des microalgues de 3 à 50 micromètres (c'est 200 fois plus petit qu'un millimètre). Ces plantes microscopiques se multiplient très rapidement - jusqu'à 4 fois par jour - et sont relativement faciles à exploiter pour servir de biocarburant, mais aussi de nourriture pour les animaux, de produits de beauté, ou encore de compléments alimentaires, grâce à leur teneur élevée en acides gras oméga-3.

Quand les algues se sont suffisamment multipliées, elles sont séparées de l'eau afin d'extraire les lipides qu'elles contiennent. Les lipides sont des substances grasses présentes dans notre corps. Plus les algues produisent d'acides gras, plus elles sont intéressantes pour la production de biocarburants. Pour transformer les lipides en esters méthyliques, c'est-à-dire du biodiesel, leurs molécules sont modifiées : les alkyles - qui ne sont constitués que d'atomes de carbone et d'hydrogène - sont remplacés par de l'alcool. On obtient ainsi un combustible pouvant servir de carburant dans des moteurs spécialement adaptés.

Un hectare d'algues permet d'obtenir environ 20 tonnes de biodiesel par an. Selon les chercheurs, une surface de 25.000 km² - soit pratiquement la superficie de la Belgique - permettrait de fournir les États-Unis en biocarburant, en quantités suffisamment importantes pour remplacer tout à fait les combustibles fossiles.

Pourquoi les biocarburants sont-ils une alternative aux combustibles fossiles ?

Tout d'abord, il faut savoir que les réserves de combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) sont limitées : elles finiront par s'épuiser. Les biocarburants sont une énergie inépuisable, tant qu'il y aura des algues (mais elles peuvent être cultivées).

L'utilisation de biocarburants permet également de réduire les émissions de CO2. Pour produire un baril de biocarburant, les algues consomment environ deux tonnes de CO2. Une grande partie de ce CO2 est à nouveau libérée dans l'atmosphère pendant la combustion, mais pas la totalité. La transformation des microalgues en biocarburant libère naturellement aussi du CO2, mais les émissions restent moins importantes qu'avec les combustibles fossiles. Les biocarburants sont donc une solution écologique pour réduire les émissions de CO2.

Le savais-tu ?

Il existe des spaghettis, de la mayonnaise et des chips aux algues. Oseras-tu y goûter ?

Elles sont très présentes dans la cuisine japonaise.

Les algues bronzent : exposées au soleil, elles deviennent plus foncées grâce à un pigment protecteur qui absorbe les UV, tout comme la mélanine dans notre peau.

Laisse un commentaire

Tu as des remarques ou des commentaires? Alors complète ce formulaire.

Vous voulez travailler dans la chimie et les sciences de la vie?