La science sur une scène de crime

La science sur une scène de crime

Vous pensiez qu’une scène de crime, ce sont les coupables et les victimes ? Raté ! En réalité, une scène de crime est une grande expérience chimique. Et cela, les scientifiques de la police ne le savent que trop bien. Car si tous ces policiers spécialisés traitent soigneusement les traces de sang, les empreintes digitales et le corps en lui-même, ils pourront peut-être découvrir des informations essentielles sur ce qu'il s’est exactement passé. Les chercheurs en criminalistique pénètrent donc sur le lieu de l’homicide, du hold-up ou de l’accident de voiture, pipette et pinceau à poudre en poche. Comment exactement s’y prennent-ils pour transformer une empreinte digitale en preuve ? C’est ce que vous allez découvrir.

Euh, des chercheurs en criminalistique ?

Un chercheur en criminalistique est un scientifique qui travaille pour le tribunal. Son rôle n’est pas de décider qui est coupable d’un crime, mais d’essayer de découvrir ce qu'il s’est exactement passé. Pour ce faire, il ou elle détecte des empreintes digitales sur l’arme du crime et les fait concorder avec une empreinte qui se trouve dans la banque de données. Le chercheur en criminalistique doit aussi déterminer si la victime avait de l'alcool ou de la drogue dans le sang. Les scientifiques de la police retrouvent même des accélérateurs d'incendie dans les restes de bâtiments qui ont été détruits par le feu. En rassemblant toutes les pièces du puzzle, le chercheur en criminalistique donne un avis scientifique sur ce qu'il pense qu'il s’est passé. Son travail est donc crucial si on veut arrêter le coupable.

 

 

Comment les empreintes digitales arrivent-elles jusqu’au tribunal ?

Pour répondre à cette question, nous allons nous plonger dans la chimie. Une empreinte digitale est une véritable ingéniosité de la nature : les striures de la paume de notre main, sur lesquelles se trouvent un peu de sueur et de graisse, nous permettent de mieux attraper les objets, avec pour conséquence que, chaque fois que nous touchons quelque chose, nous laissons derrière nous une empreinte « grasse ». Regardez un peu l’écran de votre tablette ! L’eau, les acides aminés, le sel et les graisses (de votre peau et de votre sueur) y restent incrustés en formant un motif spécifique, car la forme de ces striures est unique pour chaque personne. Il n’existe pas deux empreintes digitales identiques sur terre.
Et c’est justement sur ce caractère unique que jouent les chercheurs en criminalistique. Ils déploient tous les moyens nécessaires pour rendre clairement visibles les sels et les graisses, afin que l’empreinte digitale unique apparaisse. Ils utilisent par exemple une poudre grise très fine qui adhère à la graisse et à l’humidité.
Il existe bien sûr plus d’un moyen de faire apparaître des empreintes digitales. Les méthodes utilisées diffèrent en fonction du matériau sur lequel se trouve l'empreinte digitale. On peut notamment tenir une feuille de papier au-dessus de cristaux d'iode chauffés. La vapeur qui se dégage des cristaux réagit avec la graisse de l’empreinte digitale, lui donnant une couleur jaune-brun et la rendant visible.
Si l’empreinte se trouve sur une surface en bois, on peut la traiter avec du nitrate d'argent. En effet, l'association du bois et du nitrate d'argent forme du chlorure d'argent, qui se colore très clairement en noir lorsqu’on l’éclaire avec une lampe puissante, un peu comme lors du développement d’une photo.
Une fois que l’empreinte digitale est clairement visible, un gros plan est pris et est ensuite introduit dans la base de données. L’empreinte est alors comparée avec les empreintes digitales des suspects ou avec les empreintes qui ont été trouvées sur d’autres scènes de crimes. Nous avons une correspondance ? Alors nous tenons notre coupable !

Tu veux en savoir plus ? Alors clique ici.

Comment savoir avec certitude si une empreinte digitale correspond à une autre ?

Les scientifiques examinent les empreintes digitales à plusieurs endroits. À l’aide d’un microscope qui agrandit les empreintes jusqu’à dix fois, ils en examinent les moindres détails. Chaque fois qu’un sillon diffère de son « chemin » ou croise un autre sillon, ils marquent cet endroit. Évidemment, à l’heure actuelle, ils font cela de manière numérique, au moyen de programmes spéciaux sur l’ordinateur. Mais avant cette révolution technologique, on pouvait voir des agents penchés sur des photos, une loupe à la main.
Les agents repèrent ainsi au moins douze points uniques qui forment un motif unique. Lorsque l’on retrouve ces mêmes points dans une empreinte digitale du suspect ou dans une empreinte se trouvant dans la banque de données, on parle de correspondance.

Il n’y a donc personne au monde qui a les mêmes empreintes digitales que quelqu’un d’autre ?

En fait, il n’a jamais été prouvé qu’il n’existe pas deux personnes sur terre ayant des empreintes digitales identiques. Évidemment, on n’a pas relevé les empreintes digitales de tous les habitants de notre planète. Et pourtant, les scientifiques sont convaincus que chaque empreinte digitale est unique. Même chez les vrais jumeaux ! Leurs empreintes digitales se ressemblent beaucoup, mais pas nécessairement davantage que celles de frères et sœurs, car le motif de base d’une empreinte digitale est déterminé génétiquement. Mais la nature choisit les détails de manière tout à fait aléatoire.

Le saviez-vous ?

... les striures de vos doigts sont appelées lignes papillaires. Elles sont constituées par des pores de votre peau, qui forment une guirlande. Leur nom vient du mot latin papil, qui signifie « renflement de la peau ». 
... même si le bout de vos doigts a été abîmé, votre peau reprend le même motif lorsqu’elle se régénère. Vous conservez donc les mêmes empreintes digitales pendant toute votre vie.
... vos empreintes de pied sont uniques, elles aussi, mais les chercheurs en criminalistique n’y prêtent pas vraiment attention En effet, la plupart des coupables n’enlèvent pas leurs chaussures avant de commettre un crime !
… l'art de rendre les empreintes digitales visibles, de les examiner et de les identifier s'appelle la dactyloscopie.

Laisse un commentaire

Tu as des remarques ou des commentaires? Alors complète ce formulaire.