Les humains peuvent être des chimères

Les humains peuvent être des chimères

Lorsque Lydia Fairchild s'est vue refuser une pension alimentaire pour son fils après que les résultats d'analyse ADN prouvèrent qu'elle n'était pas la mère, son avocat réussit à démontrer qu'elle était en réalité une chimère : elle portait deux ensembles d'ADN, un qu'elle a transmis et un autre non.

Son avocat avait trouvé un article dans un journal scientifique qui parlait d'un cas de chimérisme humain et émit l'hypothèse que sa cliente en était peut-être une également. Des tests ADN sur les grands-parents de l'enfant confirmèrent le lien de parenté. Plus tard, un autre test ADN de Lydia prouva cette fois-ci qu'elle était bien la mère.

Source : se coucher moins bête

Laisse un commentaire

Tu as des remarques ou des commentaires? Alors complète ce formulaire.

Vous voulez travailler dans la chimie et les sciences de la vie?