Les parfums synthétiques à 98%

Les parfums synthétiques à 98%

Cela vous peut paraître étonnant mais 98 % des substances utilisées en parfumerie sont des molécules synthétiques et c’est super. En effet, grâce aux molécules synthétiques, on peut créer des odeurs irréalisables avec les techniques classiques (ex : muguet), diminuer le coût de production et éviter d’épuiser les ressources naturelles.

Cela semble aussi un peu plus propre. Un exemple : le musc était auparavant extrait de l’urine d’une chèvre...
Grâce aux molécules synthétiques, on a pu élargir la palette des odeurs : de 300 composés, on est passé aujourd’hui à plus de 4 000 !

Il faut toujours sentir le parfum à deux reprises

les parfums

Vous trouvez dans les parfumeries des petites languettes pour tester les parfums. Vous pouvez sentir l’odeur tout de suite mais il vaut mieux attendre un peu. Après quelques minutes se développe en effet une nouvelle senteur car entre-temps quelques molécules de parfum se sont évaporées. C’est pourquoi on dit qu’un parfum a plusieurs notes : la note de tête, de cœur et de fond.

1. Notes de tête
La note de tête compte les molécules les plus volatiles (celles qui s’évaporent le plus vite). C’est souvent ce que vous sentez le plus quand vous venez de vous mettre du parfum. 


la phase de tête

2. Notes de coeur
Les molécules à volatilité moyenne sont les notes de cœur. Elles ont une durée de vie de 2 à 10h. Ce sont typiquement des notes florales qui vont donner au parfum sa personnalité.

la phase de coeur

3. Notes de fond
Les notes de fond sont les plus tenaces car les molécules qui les composent sont les moins volatiles. L’odeur des notes de fond peut persister jusqu’au lendemain. Ce sont sur ces notes que va se développer l’attachement au parfum : vanille, musc, notes boisées (santal, cèdre,…).

la phase de fond

Source : http://coumarinepetitgrain.blogspot.be/2011/10/notes-de-tete-de-cur-et-de-fond.html

De quoi est composé un parfum ?

les fleurs

Les composés odorants peuvent être classés selon la principale fonction qu’ils possèdent comme :

  1. les hydrocarbures ou essences, surtout, des alcènes (ex : limonène)
  2. les alcools, dont les chaînes carbonées comportent huit à douze carbones (ex : le menthol ou autre que l’on trouve dans les fleurs)
  3. les phénols, composés dans lesquels le groupe hydroxyle -OH est porté par un atome de carbone trigonal (ex : le thymol pour le thym, l'eugénol pour le clou de girofle)
  4. les éther-oxydes, composés dans lesquels un atome d’oxygène est lié à deux chaînes carbonées (ex : anéthol de l’anis)
  5. les aldéhydes dont les chaînes carbonées comportent de huit à douze atomes de carbones (ex : citral de la citronnelle)
  6. les cétones comme irone de l’iris
  7. les esters, composés oxygénés présents dans presque toutes les huiles d’origine végétale (ex : acétate de linalyle de la lavande)
  8. les composés azotés tels que le musc xylol

Autres ingrédients :

le parfumLe parfum contient aussi de l'alcool (éthanol), du phénol, des éther-oxyde, des aldéhydes, des cétones, des esters, des composants azotés, ou un mélange d'huile et de baume qui servent de support pour le parfum ainsi que des fixateurs : des molécules lourdes inodores et non volatiles, qui vont lui conférer une plus grande ténacité en faisant « barrage ».

 

Comment perçoit-on les odeurs ?

L'odeur naît d'une liaison entre des molécules qui s’échappent des fleurs, des fruits, des parfums sous formes de gaz et des millions de cellules réceptrices. Donc pas de gaz émis, pas d’odeur!

Ces cellules possèdent des cavités qui correspondent à un type de molécule odorante. Une fois dans la cavité, la molécule va activer un mécanisme d’envoi d’une information spécifique via un influx nerveux jusqu’au cerveau. Les récepteurs ne sont pas sensibles à toutes les molécules gazeuses : certains gaz sont donc inodores (comme l’air par exemple). Le gaz naturel (gaz de ville) est aussi inodore, c’est pour cela qu’on y ajoute du Tétrahydrothiophène, un composé soufré pour, qu’on puisse détecter sa présence.

Une zone du cerveau appelée « bulbe olfactif » relaie et trie ces messages avant leur arrivée au cortex olfactif où ils sont identifiés et associés à des valeurs affectives. C’’est pourquoi un parfum peut susciter tant d’émotions.

Laisse un commentaire

Tu as des remarques ou des commentaires? Alors complète ce formulaire.

Vous voulez travailler dans la chimie et les sciences de la vie?