Prêt pour les examens ? Apprend à connaître ton cerveau!

Prêt pour les examens ? Apprend à connaître ton cerveau!

Avec les examens scolaires qui approchent, il est temps de concentrer toute son énergie pour étudier, pas vrai ? Et d’énergies, c’est précisément de cela qu’il est question quand on parle du fonctionnement du cerveau. Mais pas uniquement ! Pour bien fonctionner, il a aussi besoin de neurotransmetteurs : des molécules qui font circuler l’information. Hé oui… Notre cerveau aussi adore la chimie ! Envie de réussir votre session ? Suivez le guide pour un petit voyage au centre de votre « ordinateur de bord » et de ses besoins !

Sans énergies et sans neurotransmetteurs, le cerveau est plutôt raplapla. II lui est quasi impossible de comprendre ce que disent vos professeurs, d’enregistrer les informations qu’ils vous transmettent et surtout… de les étudier, de s’en souvenir et de les restituer aux examens. Bref, sans énergie et sans neurotransmetteur, il est incapable de faire circuler l’information.

100 milliards de neurones dans la tête

Comment fonctionne-t-il ? Notre cerveau est un organe complexe. Il est constitué d’environ 100 milliards de neurones ! Il s’agit de cellules nerveuses qui communiquent entre elles à grande vitesse. Chaque neurone est capable de se connecter à 10.000 de ses semblables. Cela donne déjà une idée de la grande complexité des réseaux qui se créent et qui se modifient juste sous nos cheveux…

Les communications entre ces neurones passent par divers types de signaux. Il s’agit entre autres de signaux électriques, mais aussi des signaux chimiques : les fameux neurotransmetteurs. Ce sont ces substances qui transportent l’information entre deux neurones. Une précision : les neurotransmetteurs sont des substances chimiques produites par les neurones.

Notre cerveau est également composé de trois grandes parties. La couche la plus profonde est ce qu’on appelle le cerveau reptilien : c’est sa partie la plus primitive. 

Elle gère notre métabolisme, nos réflexes et nos besoins de base comme manger, combattre, fuir en cas de danger…La couche intermédiaire s’appelle le cerveau limbique. C’est ici que naissent et se développent nos émotions. Enfin, la partie superficielle, qui est aussi la plus grosse, s’appelle le cortex. Grâce à lui, nous sommes capables de raisonner, de développer le langage, que nous avons la possibilité d’imaginer des choses abstraites. Le cortex, c’est donc ce qui permet l’intelligence.

Vous suivez toujours ? Maintenant que vous avez le schéma général de votre « ordinateur de bord » bien… en tête, voyons comment il est alimenté !

Voici une petite vidéo sur le cerveau :

 

Tu veux en savoir plus ? Alors clique ici.

La cellule de base dans le cerveau est donc le neurone. Cette cellule se présente un peu comme un arbre. De son noyau part une sorte de chevelure : les dendrites. Ce sont elles qui captent les informations venues d’autres neurones. Du noyau part aussi une sorte de tronc : l’axone. Au bout de l’axone, on retrouve une racine aux multiples ramifications. C’est par ces racines que les neurones envoient des informations vers d’autres neurones.

Et cette information prend l’aspect d’une molécule chimique : un neurotransmetteur. Il en existe de plusieurs sortes. Mais chaque neurone ne produit qu’un type de neurotransmetteur (ou une certaine famille de neurotransmetteurs).

Ces molécules peuvent exciter les neurones ou au contraire les « calmer » (on dit « inhiber » dans le jargon). Le tout est de garder un bon équilibre entre excitation et inhibition.

Un cocktail riche de molécules indispensables

Un de ces neurotransmetteurs s’appelle l’acétylcholine. C’est cette molécule qui est impliquée dans la mémoire et l’apprentissage. Mais elle n’est pas la seule à entrer dans la danse quand on étudie ! Il y a aussi la sérotonine. Cette molécule joue sur notre humeur. Quand elle est présente en quantité, elle nous rend optimistes et sereins. Important quand on doit étudier ! Pour booster notre motivation, c’est la dopamine qui est importante. Elle stimule plusieurs zones du cerveau

Deux autres neurotransmetteurs jouent également un rôle quand on étudie : le glutamate et l’adrénaline. Le glutamate est le neurotransmetteur le plus courant. Quand il commence à se faire rare, cela entraîne des difficultés d’apprentissage et de mémorisation. Par contre quand l’heure des examens a sonné, l’adrénaline entre en piste et agit comme un stimulant physique et mental.

Après cette plongée dans notre cerveau, si vous avez un peu mal à la tête… Pas de panique !
C’est peut-être le signe d’une certaine fatigue ? Dans ce cas, un peu de repos et certainement une bonne nuit de sommeil s’impose. Notre cerveau apprécie ! C’est là un autre secret des études réussies.

Mais cela peut aussi être le signe que votre cerveau manque de nourriture. Généralement, il carbure au glucose. L’idéal est donc de prendre des repas équilibrés chaque jour mais aussi de boire régulièrement et suffisamment (1,5 litre d’eau par jour).

Voici aussi quelques aliments qui améliorent la concentration:
• Le miel: il t’aidera à garder les yeux ouverts et à déstresser ;
• Le romarin: Il favorise la circulation sanguine du cerveau et stimule l’attention et la mémoire ;
• Le chocolat: ton cerveau l’adore, et noir de préférence (à consommer avec modération biensûr) ;
• Le thé vert et le guarana : le thé vert aussi a un effet bénéfique sur la vigilance, la concentration et la mémoire, et le guarana est utilisé par les Indiens d’Amazonie comme antistress et antifatigue.

Va voir sur ce lien ton menu spécial blocus : 

Mais l’alimentation ne fait pas tout! Voici aussi d’autres petits trucs :

• Avoir un espace de travail bien rangé, agréable et bien agencé. Ca t’évite de perdre du temps à chercher tes notes ou ton agrafeuse … Sache que la lumière du jour, c’est mieux pour étudier et tu dois être assis confortablement.

• Il est important de bien dormir, bien manger et de bouger aussi : pas question de rester tard le soir devant Walking Dead avec un seau de popcorn ! :-p
• En général, on est plus concentré le matin, donc pas de grasse mat !
• Tu n’es pas une machine donc fait de temps en temps des pauses. L’idéal c’est une pause de 10 minutes toutes les heures.
• Bien respirer, ça aide aussi. Inspire profondément et souffle sans trop forcer, et répète cela 10 fois.
• Evite les distractions
• Récompense-toi : ton cerveau aime ça. A chaque fois que tu parviens à te concentrer pendant un certain laps de temps, accorde-toi une récompense qui te fait vraiment plaisir.

Autant de conseils qui sont également utiles pour bien préparer ses examens… Bon « blocus » !

 

Laisse un commentaire

Tu as des remarques ou des commentaires? Alors complète ce formulaire.

Vous voulez travailler dans la chimie et les sciences de la vie?