artikel

Des chercheurs canadiens ont découvert un mécanisme distinct de l'ADN qui transmet des informations sur les conditions de vie du père à la progéniture par le biais du sperme. Les chercheurs espèrent que leur découverte mènera à de nouvelles façons d'étudier la transmission et la prévention des maladies.

Mais l'héritage via l'ADN n'est qu'une partie de l'histoire: il s'avère que le mode de vie du père, par exemple son alimentation, qu'il soit en surpoids ou exposé au stress, peut également affecter la santé de sa progéniture. Ce phénomène se produit par l'épigénétique - des marqueurs biochimiques héréditaires qui sont liés à l'ADN et aux protéines - des protéines - qui se lient à l'ADN.

La manière dont ces informations épigénétiques sont transmises pendant la fécondation et quels mécanismes et molécules du sperme jouent un rôle dans ce processus n'ont pas été clairement définis jusqu'à présent.

Lire aussi…

meme 17
meme